Le parc national de Yoho

Situé dans les Montagnes Rocheuses au Canada, entre le Parc National de Banff et celui de Kootenay, le parc national de Yoho fait partie d’un ensemble de parcs nationaux formant un site majeur du Canada classé au patrimoine de l’Unesco.

Ses paysages, sa faune et sa flore ainsi que son intérêt géologique en font un bijou qui vaut largement le déplacement et vous réserve de bien belles surprises.

Yoho : un nom qui en dit long !

Yoho, c’est un mot qui traduit l’admiration, celle des Amérindiens Cris lorsqu’ils s’émerveillaient devant le majestueux décor déployé devant eux. C’est en 1858 que cette région fut explorée afin de trouver une voie d’accès au Pacifique. Et c’est d’ailleurs là, au col Kicking Horse, que fut ouverte la première voie de chemin de fer transcontinentale.

Le Parc National fut créé en 1886 sur une surface de 1313,1 km². Il comprend 28 sommets dont un bon nombre dépasse les 3000 mètres, ainsi que des glaciers, des torrents, les deuxièmes plus hautes cascades du Canada (Takakkaw), des lacs glaciaires, des grottes, des ponts naturels, des cheminées de fée…

Un paradis à découvrir pour les amoureux de nature grandiose et l’occasion pour les photographes, amateurs ou experts, de déployer tous leurs talents !

Randonneur près du Lac O'Hara, Parc de Yoho

© Fotolia – Fokussiert

Les sites à ne pas manquer au parc national de Yoho

Le petit village de Field fut fondé en 1880. C’est un hameau montagnard qui compte moins de 200 habitants mais constitue un agréable point de départ, ou une pause découverte ! Les tunnels en spirale, à environ 7 kilomètres du village, représentent un exploit technique dont le but était de réduire la pente excessive pour les trains !

Les fameuses chutes Takakkaw, hautes de 384 mètres, se situent un peu plus au nord sur la Route de la Vallée-de-la-Yoho. Ce site vous propose de magnifiques sentiers de randonnée.

Chutes Takakkaw et arc-en-ciel dans le parc national de Yoho

© Fotolia – Wirepec

Le lac Emerald est un site enchanteur autour duquel vous pouvez faire des balades en raquettes et du ski de fond, tandis que le lac O’Hara, au milieu des falaises et des forêts, ressemble au miroir d’un jardin d’Eden…

Chalet près du Lac Emerald, Parc de Yoho

© Fotolia – stevengaertner

Les chutes Wapta sont très spectaculaires avec leur 30 mètres de haut et leur 150 mètres de large, et des promenades faciles sont possibles aux alentours. Vous pourrez apercevoir, si vous êtes chanceux, un ours noir ou un grizzly…

Quelles activités peut-on apprécier à Yoho ?

La première activité à pratiquer à Yoho, c’est évidemment la marche… Quel plus beau moyen d’aller à la rencontre de la nature, d’observer de près les plantes et les arbres, de surprendre peut-être au loin un wapiti, un orignal ou un coyote ? Mais le vélo est également le bienvenu, et la voiture vous mènera à proximité des plus beaux sites.

Un original dans le parc national de Yoho

© Fotolia – cocomat95

Les nombreux points d’eau du parc sont propices à la pêche à la ligne ou encore à une randonnée en kayak.

Randonnée en kayak sur le lac Emerald, Yoho

© Fotolia – donyanedomam

L’hiver, place au ski de fond ou de randonnée, aux raquettes et à l’escalade de glace, des plaisirs sportifs dans un décor de rêve !

Une sortie passionnante incontournable à la belle saison : la randonnée d’une journée qui vous mènera au site de Burgess. Là, des schistes argileux renferment des fossiles merveilleusement conservés qui nous parlent d’un temps vieux de 500 millions d’années… C’est l’un des plus grands sites fossilifères du monde. Vous pouvez camper dans divers endroits pour profiter d’un contact rapproché avec la nature sublime du Parc de Yoho.