Canada en liberté » Guide de voyage » Informations utiles » Les événements à ne pas manquer

Les événements à ne pas manquer

Terre des grands espaces et des aurores boréales, le Canada est cependant loin d’être un désert de forêts et de glaces où les activités manquent. Les festivals de musique et les fêtes traditionnelles rythment régulièrement la vie de la plupart des grandes villes.

Festivités nationales et traditionnelles

La fête du Canada est célébrée à travers tout le pays, le 1er juillet de chaque année, pour commémorer l’indépendance du pays. A cette occasion, concerts, animations et cérémonies se succèdent du petit matin jusqu’à très tard dans la nuit, tout particulièrement dans la capitale Ottawa.

Fête du Canada

© Flickr – GoToVan

La fête des tulipes donne également lieu à de grandes festivités à Ottawa-Gatineau, au mois de mai. Symbole de l’amitié entre les peuples depuis des décennies, cette fleur vient aussi annoncer le retour du printemps dans la ville et attire chaque année quelque 600 000 spectateurs.

La musique mise à l’honneur

De nombreux festivals de musique investissent les grandes villes durant l’été. La plupart d’entre eux sont grandioses et connaissent une renommée internationale. C’est le cas des Francofolies de Montréal, en juin, dont la programmation accueille toujours des artistes reconnus lors de concerts époustouflants en plein air. Avec près d’un million de spectateurs, c’est l’un des plus grands événements de la région.

Un certain nombre d’autres festivals, de petite ou grande ampleur, se sont spécialisés dans le jazz à travers le pays. Réputé pour la qualité des prestations, le Festival international de jazz de Montréal, en juin/juillet, est le plus important du monde, avec plus de deux millions de visiteurs et 3000 artistes parmi les plus emblématiques du genre (Ray Charles, Ella Fitzgerald, Miles Davis…).

Festival international de jazz de Montréal

© Flickr – Matias Garabedian

D’autres, aux mêmes dates mais plus modestes, comme les festivals de jazz d’Ottawa, Vancouver et Toronto, représentent à leur échelle les plus grands événements musicaux du coin, où les rythmes des cuivres endiablés semblent résonner tout l’été.
De l’art dans les rues

La tradition de la « nuit blanche » en février/mars, clôturant le festival Montréal en lumière, participe à la démocratisation de la culture canadienne et représente une véritable aubaine pour les voyageurs qui désirent se renseigner et profiter des lieux culturels de Montréal. Durant une nuit complète, ces endroits (musées, galeries, etc.) restent ouverts et accessibles gratuitement à tous les publics, s’égayant grâce à de nombreuses animations. A Toronto, la nuit blanche se déroule en octobre !

Nuit blanche Montréal

© Flickr – Matias Garabedian

Les manifestations artistiques ne manquent pas non plus dans la grande ville de Montréal, où se déroule le Festival international du film sur l’art en mars, le plus important au monde du genre, ou bien le Festival Art souterrain, en février/mars, qui se donne pour objectif de rendre l’art contemporain accessible à un public amateur, ou encore le Festival TransAmerique, en mai/juin, favorisant les rencontres entre jeunes créateurs, danseurs et comédiens.

Des festivités interculturelles pour mieux connaître l’histoire du Canada

A Calgary, en juillet, les amateurs de culture locale américaine pourront se rendre au plus grand rodéo du monde, le Stampede, qui propose expositions, festivals et animations.

Festival Stampede Calgary

© Flickr – Eileenmak

A Mashteuiatsh, en juillet également, on trouve un festival de légendes autour des cultures des Premières Nations d’Amérique du Nord. Véritable échange d’histoires et de paroles ancestrales, ce grand rassemblement donne lieu à de nombreuses danses folkloriques, compétitions sportives et expositions d’artisanat traditionnel.

Dans cette même veine, Le Talking stick festival de Vancouver célèbre en février la culture aborigène des amérindiens grâce à des performances originales, comme celle du Pow Wow.

Danseurs Pow Wow

© Fotolia – Jim Parkin